http://www.adul.ulaval.ca/sgc/site/adul/pid/8967

CyberContact
Le bulletin mensuel des diplômés de l’Université Laval
[ Volume 10 – Numéro 2 / Jeudi 21 février 2008 ]


Sur la route…

D’un diplômé à l’autre, les chemins empruntés varient. La rubrique «Sur la route» vous fait connaître des diplômés qui sont installés un peu partout dans le monde.

Dans ce numéro, Gabriella A. Massa (Archéologie classique 1980 et 1987) nous parle depuis Turin, en Italie.

Gabriella A. Massa
Ambassadrice de la culture inuit, québécoise et canadienne… en Italie


Par Julie Marcoux

Dans son pays d’origine, l’Italie, Gabriella A. Massa (baccalauréat et maîtrise en archéologie classique 1980, 1987) fait la promotion de la culture… inuit, canadienne et québécoise ! Au pays de César et des Romains, elle crée et réalise, à titre de professionnelle indépendante, des évènements artistiques et culturels visant une meilleure connaissance de la culture inuit, canadienne et québécoise en multipliant expositions, colloques et conférences, non seulement à caractères historique, archéologique et anthropologique mais dont les thèmes touchent également l’actuelle vie artistique et culturelle canadienne.

De stage à travail
C’est à la faveur d’un stage, en 1983, que l’archéologue inuitologue est retournée dans son pays d’origine, d’où elle avait émigré en compagnie de sa famille venue s’installer au Canada dans les années soixante. «J’ai toujours aimé voyager et lorsque j’ai eu l’occasion de faire un stage en Italie, j’ai accepté de bon gré. Le stage est devenu un travail. À cette époque, l’archéologie industrielle était peu connue ici. J’avais une bonne expérience de fouilles en conditions urbaines et industrielles grâce aux fouilles archéologiques que j’ai effectuées pour le compte de Parcs Canada qui visaient à restaurer les fortifications de Québec. Petit à petit, le travail d’archéologue s’est transformé. J’ai commencé de nouvelles recherches et embrassé de nouveaux défis professionnels dont la valorisation, principalement en Italie, mais aussi en France et en Suisse, de la culture canadienne, de ses artistes et des Inuits.» Gabriella Massa a de plus été nommée en 2007 coordinatrice pour l’Année Polaire Internationale – Provincia di Torino, un projet spécial promu par le gouvernement de la province de Turin qui se traduit par un effort de recherche international visant à mieux connaître la planète et son évolution et qui a son pendant dans 60 pays, dont le Canada.

Un choix personnel
C’est par choix que Gabriella Massa a décidé de faire la promotion de la culture canadienne en Italie et, surtout, parce qu’elle désirait partager son expérience de vie, ses connaissances professionnelles, de même que sa culture canadienne et québécoise. Elle a ensuite eu la possibilité de travailler avec plusieurs organismes nationaux qui font la promotion de la culture. Peu à peu, son expertise a été reconnue et madame Massa est maintenant recherchée à titre de spécialiste, notamment en ce qui concerne les Inuits, un peuple qu’elle étudie depuis plus de quinze ans. «Il faut savoir qu’il y a maintenant en Italie beaucoup d’intérêt pour le Canada et pour son peuple, ceci en partie grâce au travail que je fais depuis vingt ans. Je trouve donc ici un terrain très fertile à mes projets», précise-t-elle.

Gabriella Massa affirme devoir une partie de son succès à sa constance et à sa passion pour les études. Elle reconnaît également l’excellente formation professionnelle reçue à l’Université Laval qui lui a permis d’obtenir une solide base scientifique et culturelle. Ses professeurs lui ont permis de développer ses aptitudes à la recherche et lui inculquer une bonne rigueur scientifique. «J’ai de précieux souvenirs du temps passé à l’Université et j’espère dans quelques années pouvoir y retourner pour une expérience d’enseignement. Même si mes racines sont italiennes, ma culture, ma formation et mes liens affectifs et professionnels sont canadiens. J’ai toujours gardé contact et il n’est pas rare que les projets auxquels je travaille m’y ramènent au pays. Mon retour en Italie a été un hasard, un jeu du destin. Au nombre de mes projets, quoique non immédiats, il y a celui de revenir au Québec, qui est toujours dans mon cœur !».

Liens utiles
http://fr.wikipedia.org/wiki/Italie
http://enit-france.com
http://www.annee-polaire.fr
http://www.provincia.torino.it/speciali/ipy


luglio: 2017
L M M G V S D
« Ott    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Blog Stats

  • 18,464 hits

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: